Rosamund Pike : Briser la glace !


30

Paru dans Le Bond n°30

Le monde ne suffit pas avait vu deux stars internationales, Denise Richards et Sophie Marceau se tirer la bourre. La même erreur n’est pas commise avec Meurs un autre jour. Face à la Superstar Halle Berry, les producteurs confient le second rôle féminin à une comédienne débutante, inconnue du grand public international. Rosamund Pike débarque avec sa fraicheur et marque les esprits.

Par Vincent COTE

Élégance toute britannique, charme froid et regard mystérieux… Dans Meurs un autre jour, le personnage bien nommé de Miranda Frost réussi à tirer son épingle du jeu grâce au talent d’une jeune comédienne de 23 ans tout juste, Rosamund Pike. D’aucuns la préfèrent même face à la débauche de sensualité, voire de vulgarité verbale, du personnage de Jinx.

Rosamund PikeUn schéma et un rôle que l’on pourrait comparer à celui de Quantum of Solace, où une jeune actrice anglaise pétillante, Gemma Arterton, tient aussi les seconds rôles. On trouve aussi à Rosamund Pike des points communs avec une certaine Maryam d’Abo. Et pas seulement au niveau de la blondeur étincelante.

Les deux femmes parlent couramment le français. Ajoutez à cela que Rosamund pratique le violoncelle et vous comprendrez que la voie de la jeune femme était toute tracée vers le monde des Bond girls. À l’époque, elle ne réalisait pas qu’elle ferait partie pour toujours de l’histoire de la saga et qu’elle serait associée toute sa vie à James Bond.

Aujourd’hui, elle voit les choses autrement :

 Maintenant, j’ai le recul par rapport à l’impact que peut avoir ce genre de production sur une carrière. Quand je regarde mon CV et que je vois le James Bond, je me dis que ça fait vraiment très cool sur mon parcours et je suis fière de faire partie de cette famille.

Après cette première expérience cinématographique d’envergure, Rosamund Pike a poursuivi doucement son chemin.Frost5

Ayant fait ses armes au théâtre (comme nombre d’acteurs anglais) pendant sa scolarité en littérature à Oxford, elle alterne pièces et films. Au cinéma, on la retrouve en 2004 aux côtés de Johnny Depp et John Malkovitch dans Rochester, le dernier des libertins. Un film d’époque. C’est aussi le cas d’Orgueil et préjugés en 2005 où elle donne la réplique à Keira Knightley et… Judi Dench.  La même année, Rosamund Pike touche aussi à la science-fiction avec Doom, adapté du jeu vidéo éponyme.

Mais l’actrice ne renie pas le style de film qui l’a fait connaître : l’espionnage. En 2011, elle confirme à ceux qui en doutaient que son expérience sur Meurs un autre jour a été un plaisir puisqu’elle accepte le rôle de Kate Summer dans la parodie Johnny English, le Retour. Psychologue comportementaliste, elle fait craquer Rowan Atkinson (on le comprend). Cette fois-ci, c’est elle la girl principale ! Enfin, en 2012 elle a tourné aux côtés d’un James Bond potentiel (du moins selon les rumeurs), Sam Worthington, dans La Colère des Titans, au générique duquel on trouve aussi Ralph Fiennes. Le monde du cinéma britannique est petit.

Côté vie privée, la belle a fait chavirer le cœur de plusieurs réalisateurs avec lesquels elle a travaillé. Mais depuis peu, l’actrice au teint de porcelaine partage sa vie avec Robie Uniacke, un ancien toxicomane de seize ans son aîné. Et comme elle aime les missions périlleuses, elle vient d’avoir un enfant avec lui. Mais cela ne devrait pas l’éloigner très longtemps des plateaux de tournages. En 2013, elle va retrouver Pierce Brosnan dans le nouveau film de Pascal Chaumeil (réalisateur du grand succès français L’Arnacoeur). Intitulée A Long Way Down, cette comédie dramatique britannico-allemande racontera l’histoire de quatre personnes déçues par leur vie et décidées à en finir qui se retrouvent sur le toit du même immeuble. Un bon moyen de briser la glace !

frost4


Laisser un commentaire


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :