3 questions à Jany Temime, costumière de Skyfall et de 007-Spectre


Paru dans Le Bond 44 en juin 2016

Paru dans Le Bond 44 en juin 2016

A l’occasion de l’exposition James Bond à Paris, la costumière de Skyfall et SPECTRE a partagé quelques anecdotes sur le tournage de SPECTRE et la réalisation des costumes avec le Club.

Le Bond. Cette exposition, les pièces présentées à Paris en exclusivité, votre travail, tout nous conduit à parler de la scène d’ouverture de 007-Spectre

Jany Temime : La scène d’ouverture a été tournée au Mexique, censée se dérouler lors du « Day of the Dead », qui a lieu en octobre, mais nous avons tourné… en avril. Nous avons donc dû créer méticuleusement 1 500 costumes pour la figuration. Sam [Mendes] a voulu en prime constituer un ballet composé de danseuses en costume folklorique : il voulait donner l’impression que les danseuses ‘flottent’ sur la chaussée. J’ai donc inventé un système de tivoline sur roues [ndlr. présenté dans le cadre de l’Exposition], qui donne à ce ballet un aspect tout à fait surnaturel, tout en gardant une petite touche « à la Bond ».

Le Bond. Pouvez-vous justement nous détailler les pièces présentées dans le cadre de l’exposition à Paris ?

Jany Temime : Nous avons le costume d’Alessandro Cremona, l’un des premiers vilains du film, Marco Sciarra. D’ailleurs, c’est drôle de le voir propre ici, car il ne reste propre longtemps. Nous avions cinq costumes immaculés et à peu près vingt-cinq costumes abîmés. Le costume de Bond durant cette scène est difficile à établir. Il devait bien sûr être perdu dans la masse des 1 500 figurants, ressembler à quelqu’un qui fait partie de la parade. Après beaucoup d’essayages, nous nous sommes fixés sur ce manteau, ce squelette et ce masque. La première fois que j’ai vu le costume dans la rue au milieu de la foule, j’ai su que c’était Daniel Craig… Son allure le différenciait de tout le monde. Il a ces épaules, la carrure, la façon de marcher… c’était James Bond, absolument !

mexico6

Le Bond. Et la scène du train… ?

Jany Temime : Bond devait porter un smoking blanc… Daniel Craig a improvisé et mis un œillet sur le revers de sa veste. J’étais horrifiée. Exposé à la chaleur des projecteurs, un œillet dépérit en cinq minutes. Je ne me voyais pas dire à Sam [Mendes] d’interrompre le tournage pour que j’aille faire acheter 500 œillets pour la journée ! Alors j’ai demandé à mon assistante d’aller chercher un œillet en plastique, mais j’avais très peur de la réaction de Daniel [Craig]. C’est quelqu’un d’adorable mais il est un peu « actor’s studio »… et s’il s’apercevait que l’œillet était faux, qu’il ne sente pas la scène et qu’il dise qu’il ne peut la jouer. Heureusement, il a été très pro et a joué le jeu.

Le Bond. Quelle relation avez-vous avec Daniel ?

Jany Temime : Oh, c’est fabuleux. D’abord c’est un acteur extraordinaire. Ensuite c’est un homme très très beau, donc facile à habiller. Vous savez, c’est toujours plus agréable d’habiller un corps parfait que d’habiller quelqu’un qui l’est moins. Et puis c’est quelqu’un qui est très intéressé par la mode, donc qui aide énormément. Dans ma cabine d’essayage, il y a toujours un portrait de Sean Connery, qui est mon James Bond favoris après celui de Daniel. Chaque fois que j’essaye un costume sur Daniel, il regarde un peu le portrait de Connery, et quand on voit comment il le regarde, il y a quand même une relation entre les deux.

bond23


Laisser un commentaire


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :