Général Gogol (Walter Gotell)

Les films : L’Espion qui m’aimait, Moonraker, Rien que pour vos Yeux, Octopussy, Dangereusement Vôtre, Tuer n’est pas jouer

Le Rôle

Le général Anatol Gogol, chef du KGB, entretient des relations plutôt ambiguës avec le MI6. Bien qu’il ait certainement affronté les services secrets britanniques à différents niveaux au cours de la guerre froide, il voue une grande admiration à ses collègues occidentaux, notamment M et James Bond.

En plusieurs occasions, il ordonne au KGB de collaborer avec le MI6 pour prévenir la menace nucléaire. La première marque de dégel apparaît dans la mission de L’espion qui m’aimait, quand le général Gogol se retrouve avec M et ordonne à l’agent Anya Amasova de collaborer avec 007 pour déjouer les plans de Karl Stromberg.

Cela n’empêche pas une certaine concurrence entre Gogol et les services secrets britanniques, puisqu’il se lance à la poursuite du système ATAC avec Kristatos dans Rien que pour vos yeux, et voit d’un bon œil l’espionnage industriel des technologies américaines dans Dangereusement Vôtre. Cela n’empêche pas le Général d’être un fervent partisan de la paix qui s’oppose au Général Orlov dans Octopussy devant toute la Douma.

Malgré sa position importante, Gogol est souvent présent sur le terrain aux cotés de ses agents en France et à San Francisco dans Dangereusement Vôtre, en Grèce dans Rien que pour vos yeux, Allemagne dans Octopussy et Egypte dans L’espion qui m’aimait.

Le Général Gogol sera cependant évincé du KGB par Pushkin dans Tuer n’est pas jouer, le Général Gogol met alors ses compétences aux services des Affaires Étrangères, ce qui lui permet de continuer les relations diplomatiques pour l’URSS.

Gogol1

Walter Gotell

Walter Gotell est né en 1924 en Irlande. Tout au long des années 70 et 80, sa carrière d’acteur s’est construite autour de rôles d’agents du KGB.

Parlant couramment l’allemand et l’espagnol, Gotell a trouvé, de façon étonnante, le temps de combiner une carrière d’acteur, d’agriculteur et d’homme d’affaires. Avant la Seconde Guerre mondiale, il interprète parfois des rôles de jeune homme directement issu du répertoire mais joue parfois de jeunes fanatiques nazis. Après la guerre, il revient à des rôles plus adultes et symbole d’autorité, tels que directeur d’école ou surveillant, ainsi que toute une panoplie d’officiers, ce qui lui a été très utile pour la télévision.

Walter Gotell a tourné dans plus de 45 films et sa première apparition dans un James Bond remonte à 1964, Bons baisers de Russie ou il interprète Morzeny, puis il jouera le général Gogol à six reprises de 1977 à 1987.

morzeni

En dehors de ses apparitions en tant que général du KGB, on a pu le voir entre autres dans African Queen (1951), L’homme qui en savait trop (1956), Les canons de Navarone (1961), Les 55 jours de Pékin (1963) et Cuba (1979). Il a également tourné pour la télévision dans séries tels que Le Saint (1964), Miami Vice (1984), MacGyver (1985), Star Trek (1987) et X Files (1993)

Walter Gotell s’est éteint à Londres, à la suite d’un cancer, au mois de mai 1997.