Hugo Drax (Michael Lonsdale)

Film : Moonraker

Le Rôle

Sir Hugo Drax est un industriel millionnaire qui a fait fortune dans le domaine de la recherche spatiale. Admiré et reconnu par tous, il est le génial inventeur du Moonraker, une navette spatiale ultra-moderne, dont il a offert un exemplaire au Royaume Uni.

Bond rencontre le millionnaire, lors de son enquête sur la disparition de la navette Moonraker, qui ne figure pas parmi les débris du crash de l’avion qui amenait la fusée en Angleterre.

Drax a tout du millionnaire raffiné, cultivé et charmant, vivant dans le luxe avec des serviteurs dévoués et un altruisme irréprochable. Mais à y regarder de plus prêt, Drax est également un personnage sinistre qui n’accepte pas l’échec, et n’hésite pas à faire la démonstration de son pouvoir.

Drax est en fait un homme d’affaire brutal et intransigeant, avec une obsession dissimulée pour la perfection, et une mégalomanie insatiable.

Plan

Drax a l’ambition de dominer la planète et la civilisation humaine. Pour cela, il a développé une flotte de navette capable de l’amener en orbite dans une station spatiale, avec une petite armée de jeunes gens parfaitement constitués, afin détruire la civilisation humaine depuis l’espace, et redescendre peupler la terre.

Il mis au point une arme bactériologique développée à partir d’une fleur d’Amazonie, mortelle pour l’homme mais inoffensive pour les animaux et les plantes. Il compte envoyer ce poison qui se répandra dans l’air de la Terre avec des globes depuis sa station.

Dans la préparation de son plan, une de ses navettes a été endommagée. Drax a donc organisé le vol de la navette qu’il destinait à la Grande Bretagne pour la remplacer.

Repère

Drax a acquis un immense domaine en Californie, qui contient son centre de recherche et de construction spatiale, ainsi qu’un château français du XVIIIe siècle qu’il a importé pierre par pierre de la France. On apprend également qu’il a acheté la Tour Eiffel.

Les entrepôts de Drax Enterprise Cooperation s’étendent sur toute la planète, de Venise à Rio de Janeiro, jusque dans la jungle amazonienne où il a dissimulé ses stations de lancement de fusées. Enfin, Drax possède une station spatiale dissimulée dans l’espace lui permettant de rester en sûreté avec son armée, pendant qu’il détruit la planète.

Dans le roman de Ian Fleming

Sir Hugo Drax est un millionnaire, un héros national, qui occupe une place considérable en Angleterre.

Cet homme, doté d’une intelligence remarquable, a prévu l’ère du réacteur et a réussi à s’accaparer tous les stocks de columbite, métal à un point de fusion très élevé. On ne peut pas fabriquer de moteurs à réactions sans columbite. Quiconque veut de ce métal doit s’adresser à la firme « Drax Metals ». Une fortune pour Drax.

Physiquement, il donne l’impression d’être un peu plus grand que nature. Il est de haute taille et a des épaules exceptionnellement larges, une grosse tête carrée et sa chevelure roussâtre est partagée par une raie au milieu. Ses cheveux retombent sur les tempes, sans doute pour dissimuler le plus possible le tissu cicatriciel brillant et tendu qui lui couvre presque tout le côté droit du visage. On distingue d’autres traces de chirurgie esthétique à l’oreille droite, qui n’est pas absolument semblable à la gauche, ainsi qu’a l’œil droit, où les chirurgiens ont manifestement raté leur coup.

Mais Sir Hugo Drax est un paranoïaque, a la folie des grandeurs et, en même temps, est atteint du délire de la persécution. Le mépris se lit sur son visage. Son ton est brutal. Pour lui, du fait de son pouvoir occulte, il ne peut y avoir de défaite. Il est tout puissant… l’homme qui, de sa cellule capitonnée, se prend pour Dieu.

Bond est amené à le rencontrer dans le Club « Blades » que M fréquente, où le chef des services secrets le suspecte, avec raison, de tricher. Peu de temps après avoir démasqué Drax, Bond est de nouveau amené à le rencontrer, après que des morts mystérieuses soient arrivées dans l’usine où il construit le missile Moonraker pour le compte du gouvernement britannique.

Bond découvre alors un sombre plan qui révèle que Drax, ancien nazi, s’est allié avec les russes pour tirer le missile atomique Moonraker sur Londres et s’échapper avec ses hommes.

Michael Lonsdale

lonsdale

Michael Lonsdale est né le 24 mai 1931 à Paris, d’une mère française et d’un père anglais.

Il passe le début de son enfance à Londres, puis part s’installer au Maroc avec sa famille en 1939. C’est là, pendant la guerre, qu’il découvre le cinéma à travers les films américains. Malgré sa grande timidité, il anime, dés 1943, des émissions enfantines sur Radio-Maroc. En 1947, il s’installe en France et, dérouté par cette nouvelle existence, se réfugie dans la peinture.

Michael Lonsdale et Moonraker : l’interview

Sa rencontre avec Roger Blin lui fait découvrir le théâtre et de 1952 à 1955, il suit les cours d’art dramatique de Tania Balachova. Michael Lonsdale débute véritablement au théâtre, grâce à Raymond Bouleau, dans la pièce, Pour le pire et le meilleur, aux côtés de Gérard Oury. Impressionné par la technique cinématographique, il fait sa première apparition à l’écran en 1956, dans un film de M. Boisrond, C’est arrivé à Aden.

Dés lors, Michael Lonsdale va mener une triple carrière : théâtre, télévision et cinéma. En 1960, il joue dans un film italien, La main chaude, sous le nom Alfred de Turris, et se fait connaitre du grand public en 1969 avec Hibernatus de Richard Oury.

Il est déjà un acteur reconnu et sollicité, quand en 1978, le producteur Cubby Broccoli lui propose d’interpréter le rôle du milliardaire Hugo Drax. Pendant le tournage de Moonraker, l’acteur dont la passion est la peinture, a l’habitude de dire : « J’espère qu’après avoir joué Drax pendant six mois, il me restera des amis pour regarder mon œuvre ! »

Michael Lonsdale et 007 Legends

Comédien polyvalent, il apparaît aussi bien dans des productions françaises que internationales dans Les chariots de feu (1981), Le Nom de la Rose (1986), Ma vie est un enfer (1991), Nelly & Monsieur Arnaud (1995), Ronin (1998) et Les Acteurs de Bertrand Tavernier en 2000.

Aujourd’hui Michael Lonsdale se dirige vers des activités plus directement créatrices : mise en scène, direction d’acteurs, formation d’élèves et consacre ses rares loisirs à la peinture et à l’écriture. Malgré son âge, il ne renonce pas au cinéma et continue à tourner régulièrement, obtenant même en 2010, le César du meilleur acteur pour un second rôle dans Des Hommes et des dieux de Xavier Beauvois.

Michael Lonsdale prête également volontiers sa voix pour l’enregistrement de livres audio ou de doublage, et il a repris son rôle de Drax en 2012 pour doubler son personnage dans le jeu vidéo 007 Legends.

mrs11