James Bond 007

james bond 007

James Bond, agent 007, est un espion anglais du MI6.

Il a été imaginé par Ian Fleming en 1953 quand il écrit Casino Royale. Depuis lors, James Bond a connu 12 romans et 9 nouvelles de la main de Fleming, plusieurs autres romans et spin off, 24 films officiels entre 1962 et aujourd’hui, et 3 « films » non officiels (une adaptation TV de Casino Royale en 1954, un concurrent, Jamais plus jamais en 1983, et une parodie, Casino Royale en 1967).

James Bond a été incarné par 6 acteurs officiels et est joué en ce moment par Daniel Craig.

barry

Barry Nelson a été la première incarnation de James Bond, sur le petit écran, dans le Casino Royale de Climax! en 1954, qui jouait des adaptations de romans en direct à la télé. Barry Nelson est donc le tout premier Bond à apparaître à l’écran… et il est américain.

Tout sur Barry Nelson.


Sean Connery est le premier acteur à avoir jouer James Bond sur le grand écran, et à donner vie au personnage de Ian Fleming. L’acteur écossais a joué 007 à 7 reprises : 5 fois entre 1962 et 1967, de Dr. No à On ne vit que deux fois. Il est revenu après Au service secret de sa Majesté pour Les diamants sont éternels en 1971. Il est ensuite revenu dans le rôle en 1983 dans un film non officiel, concurrent de la franchise Bond, Jamais plus Jamais.

Considéré par beaucoup comme LE meilleur James Bond, Sean Connery a posé les bases de l’espion héros suave, virile et charismatique. Tout sur Sean Connery.

sean


niven2

David Niven : présenti au départ pour jouer James Bond dans James Bond contre Docteur No, David Niven jouera finalement Sir James Bond dans l’adaptation parodique de Casino Royale en 1967.

Il est une des seules personnes à avoir pu lire le scénario entier de Casino Royale 1967, ce qui fait sans doute de lui l’acteur le mieux informé de ce film parodique.

Tout sur David Niven


George Lazenby est le second acteur à avoir incarné officiellement 007. Après le départ de 007, la production trouve difficilement un successeur au premier Bond. Leur choix se porte vers Lazenby, inconnu de tous qui a tourné quelques publicités, mais réussit à convaincre qu’il est l’homme pour le smoking.

Il tourne un unique Bond, Au service secret de sa Majesté, qui rend James Bond plus humain et qui tombe amoureux, avec en prime un face à face avec Blofeld. En raison de difficulté à s’entendre avec la production et son agent, Lazenby ne reviendra pas pour un deuxième opus, et laisse sa place à Sean Connery qui reprend le rôle pour Les diamants sont éternels. Tout sur George Lazenby.

george lazenby


roger2

Roger Moore est le troisième acteur à endosser le smoking de James Bond, et celui qui aura fait le plus de film officiel comme 007. Il a été Bond pour 7 films, de Vivre et laisser mourir à Dangereusement Vôtre.

Après Sean Connery et George Lazenby, Roger Moore donne un ton plus léger à son Bond. Il fait de l’espion le parfait gentleman avec une forte dose d’humour et d’insouciance qui a conquis le public de l’époque. Après Moonraker, son Bond devient plus sérieux et terre à terre, mais conserve son élégance inimitable. Tout sur Roger Moore.


Timothy Dalton est le 4e acteur à avoir tenu le rôle de James Bond le temps de deux films, Tuer n’est pas jouer, et Permis de tuer.

Après l’élégant Bond de Roger Moore, le Bond de Timothy Dalton est plus sombre, plus sérieux, moins coureur de femmes. Dans ses deux films, il nous offre un Bond également plus complexe, plus versé dans l’action, et cédant facilement à la vengeance.

Tout sur Timothy Dalton.

tim


pierce

Pierce Brosnan est le cinquième acteur à avoir joué James Bond. Déjà présenti pour reprendre le rôle après Roger Moore, l’acteur irlandais a endossé le smoking de Bond pour Goldeneye, et a tourné quatre 007 avec Demain ne meurt jamais, Le monde ne suffit pas et Meurs un autre jour. Son Bond élégant et très investi dans l’action et les gadgets a fait rentrer 007 dans le monde de l’après guerre froide et les années 2000, transformant la franchise James Bond en blockbusters modernes. Tout sur Pierce Brosnan.


Daniel Craig est l’interprète actuel de James Bond et le 6e acteur à avoir endossé le smoking de l’agent secret pour 4 films (Casino Royale, Quantum of Solace, Skyfall et 007 SPECTRE). Son arrivée en 2006 pour Casino Royale a été l’occasion d’un reboot de la franchise qui a connu beaucoup de succès.

Les films avec Daniel Craig sont marqué par une continuité entre les épisodes (Quantum of Solace est une suite directe à Casino Royale), et Skyfall a marqué un succès planétaire pour les 50 ans de la franchise.

On ne sait pas encore si Daniel Craig reviendra pour un 5e film. Tout sur Daniel Craig.

craig

Profil

Pour le profil du James Bond des romans de Ian Fleming, cliquez ici.

Pour le profil du James Bond littéraire de la biographie de John Pearson, cliquez ici.

passeportComment faire l’histoire d’un espion qui a le même âge depuis plus de 50 ans et a eu pas moins de 6 visages différents ?

James Bond, agent 007, est d’abord un homme assez anonyme dont l’on retient surtout la classe et l’élégance, la capacité à se sortir de toutes les situations, et celles de conquérir un bon nombre de femmes.

Jusqu’à Casino Royale en 2006, il n’existe pas vraiment de continuité entre les épisodes. Plusieurs personnages récurrents reviennent au fil des épisodes (M, Q, Moneypenny, Félix Leiter, Blofeld, le SPECTRE), mais avec peu d’allusions aux Bonds précédents. Ces personnages sont d’ailleurs souvent joués par des acteurs différents. Certains éléments reviennent de temps à autre comme le mariage entre Bond et Tracy qui revient dans les discussions (L’espion qui m’aimait, Rien que pour vos yeux, Permis de tuer).

Bien que non déclaré officiellement, Casino Royale fonctionne comme un reboot de la franchise, qui réintroduit James Bond lors de sa première mission, le voit tomber amoureux, et réintroduit progressivement les personnages bien connus de la franchise (Aston Martin, Q, Moneypenny, Blofeld).

On vous propose donc la biographie officielle de 007 proposée lors de la sortie de Casino Royale.

007record 2Histoire

Le Commander James Bond est un agent opérationnel stationné au quartier général du MI6, Londres. Par demande, ce qui suit est un résumé de l’histoire de James Bond jusqu’à ce jour :

FAMILLE :

Naissance : Glencoe, Écosse / Berlin, Allemagne (selon différentes sources)

Père : Andrew Bond (décédé)
Naissance : Berlin Ouest, Allemagne, 13 avril 1968
Éducation : Fettes, London School of Economics
C.V. :
*Rutherfords, Ltd. : Petit commis – 1 année
*Carmichaels & Curry, Ltd. : Agent d’investissement – 3 années
*Vickers Defence Systems (maintenant BAE Systems Land & Armaments Group) : divers postes. Responsable principal de la comptabilité pendant les cinq années qui ont précédé sa mort.

Mère : Monique Delacroix Bond (décédée)
Naissance : Yverdonm, Canton de Vaud, Suisse
Éducation : Mon Fertile, Morges, Suisse

Ses deux parents sont morts tragiquement en essayant d’escalader le récif nord-est de l’Aiguille de la Persévérance.

ÉDUCATION :

Jusqu’à 11 ans, J. Bond a fait ses études en Suisse et en Allemagne, où son père était en poste en tant que cadre chez Vickers. Après la mort de ses parents, il a reçu une éducation privée par sa tante et tutrice, Mlle Charmain Bond (décédée) dans le Pett Bottom, Kent. Pendant son adolescence, Bond aura également pour tuteur un autrichien nommé Hannes Oberhauser, qui sera un mentor pour James Bond et lui apprendra notamment le tir et le ski.

12-13 ans : Eton (expulsé, comme l’indique son dossier, pour violations répétées du couvre-feu et « trouble » avec l’une des femmes de ménage.)

13-17 ans : Fettes : À remporté de nombreuses compétitions sportives. À boxé deux fois pour l’école en tant que poids léger. Formé à la première ligue de judo pour l’école publique.

17-31 ans : Royal Navy

30 ans-présent : MI6


MARIAGE / RELATIONS :

Officiellement, en 2006, Bond n’a jamais été marié. Il a eu de nombreuses liaisons avec des membres du sexe opposé, mais aucune de celles-ci n’ont été particulièrement longues ou intimes.

Dans la série de film cependant, Bond est tombé amoureux à deux reprises (avec Tracy Di Vizenco et Vesper Lynd) et s’est marié deux fois (avec la même Tracy, et avec Kissy Suzuki pour le besoin d’une mission).

HOBBIES :

J. Bond excelle dans les sports solitaires. Il est un alpiniste passionné, un plongeur, un nageur, et un excellent coureur. Pendant son adolescence, il a passé du temps à étudier l’escalade et le ski avec un instructeur local autrichien, Hannes Oberhauser, durant ses périodes de « vacances » à Fettes. J. Bond ne participe pas à des courses automobiles, mais il aime conduire des véhicules luxueux à grande vitesse. Il a joué dans de nombreux casinos européens, mais ne s’est jamais ruiné. Il boit, mais pas à l’excès.

 

Carrière militaire

RAPPORTS DE L’AMIRAL GRIFFIN :
007record 7

Voici les résumés de la carrière militaire du Commander BOND. Ils sont consultables par section :

BRITANNIA ROYAL NAVAL COLLEGE :
007record 3Le Commander BOND a excellé dans tous les domaines de sa formation. Il semble qu’il soit venu de lui-même pour entrer dans le service. Le Cdr. BOND est sortie de son cursus au BRNC avec des notes acceptables. Il était brillant. Cependant, bien qu’il n’excelle dans les compétitions sportives, les opérations stratégiques, et les cours de contre-espionnage ; son approche non-conventionnelle de son éducation, son attitude hésitante avec certains de ses supérieurs et un manque de respect pour le couvre-feu lui ont attiré de nombreuses réprobations. À plus d’une occasion, un autre candidat fut fortement soupçonné d’avoir menti pour que le Cdr. BOND évite des sanctions.

SERVICE MARITIME :
Le Cdr. BOND à terminé son année de service en mer avec de hautes recommandations de ses Chief Petty Officers et Warrant Officers. Il a demandé, et a été uniformément préconisé, pour un travail à la Naval Intelligence.

PREMIÈRES AFFECTATIONS :
BOND a servi comme officier de renseignement sur le HMS EXETER avant et pendant l’Opération GRANBY (Guerre du Golf). Plus tard, il a été en mesure d’être transféré au service des sous-marins et a embarqué sur le HMS TURBULENT. Ses capacités naturelles, sa rapidité mentale et sa confiance ont impressionné ses officiers commandants. Durant l’année où il a été affecté au HMS TURBULENT, il est devenu apparent que BOND ne se débattait pas suffisamment avec ses fonctions. Le Cdr. BOND a été volontaire pour rejoindre le SPECIAL BOAT SERVICE (forces spéciales).

ENTRAÎNEMENT AUX FORCES SPÉCIALES :
Le Cdr. BOND a excellé au SC3, à l’entraînement sous-marin et de guerre aquatique. Il a constamment égalé ou battu ses officiers supérieurs et ses instructeurs dans tous les domaines après avoir acquis les critères nominaux. BOND à obtenu une distinction pour avoir été le seul candidat à avoir échappé à toutes détections lors d’une opération nocturne à Plymouth. Il y avait quelques doutes quant à savoir si BOND avait effectivement accompli la mission par le plan initial jusqu’à ce qu’il ait montré une méthode plutôt ingénieuse pour se soustraire aux caméras infra-rouges sous-marines et aux systèmes sonars en place. Ses techniques ont été rapidement incluses dans les futures formations.

À la fin de sa formation UAW, le Cdr. BOND a commencé une formation avancée de commando parachutiste à Brize Norton. Ci-joint un rapport de son instructeur (nom omis) :

Le Lieutenant Bond a participé avec le premier groupe à l’exercice de chute libre d’aujourd’hui où il s’est produit l’incident suivant : À 900m, la corde de la poignée de libération du troisième sauteur, le Lt. Cameron, s’est coincé, ce qui a provoqué un dysfonctionnement de la poignée principale et il a paniqué. Le quatrième sauteur, le Lt. Bond, a repéré Cameron et, au prix de grands risques personnels, s’est repositionné pour l’intercepter à environ 450m, où il a déployé le parachute de Cameron. Le Lt. Bond s’est déployé à 250m. Le Lt. Cameron s’est brisé la hanche à l’atterrissage, alors que le Lt. Bond s’en est tiré sans blessure grave.

Le dossier de BOND, ainsi que son entraînement, lui ont permis de gagner une place dans la 030 SPECIAL FORCES UNIT, plutôt que d’être déployé comme nageur de combat avec les unités standards de la SBS à Poole. Durant sa formation complémentaire avec la 030 SFU, le Cmd. BOND a obtenu des certifications pour les hélicoptères de combat, les jets de classe Harrier, les aéronefs à voilure fixe, les aéroglisseurs, les navires d’assaut, les véhicules blindés et autres.

030 SPECIAL FORCES UNIT :
Le Cdr. BOND a servi avec distinction dans la 030 SPECIAL FORCES UNIT. Il a prouvé qu’il était apte à former d’autres candidats, il a lancé des compétitions sportives et a favorisé un environnement créatif. Durant son bail de trois ans avec la 030 SFU, le Cmd. BOND a été promu au grade de Lieutenant Commander. Il a vu le service secret en Irak, Somalie, Iran, Libye et le service actif en Bosnie. À la fin de son devoir en Bosnie – où BOND avait sauvé la vie de près de 100 hommes d’une milice serbe dans un village – il a été recruté par le RNR DEFENCE INTELLIGENCE GROUP et a été promu Commander.

RNR :
Le travail du Cmd. BOND avec le RNR DEFENCE INTELLIGENCE GROUP et le SECURITY CENTRE à Chicksands, s’est avéré très satisfaisant, bien que ses collègues officiers aient noté que son attitude était plutôt décontractée vis-à-vis de la structure de commandement et du protocole. Son travail a fourni des renseignements vitaux pendant des moments clés avec la Libye, l’Irak, l’Iran, l’Afghanistan, Chypre, l’Indonésie, la Chine (au cours de la rétrocession de Hong Kong) et la Corée du Nord. En Libye, BOND a réussi à obtenir des évaluations détaillées sur le statut du gouvernement libyen réputé pour ses liens avec de nombreuses organisations terroristes, ainsi que des informations cruciales liées au règlement des questions de l’affaire Pan Am 103. En Irak, le Cmd. BOND fut en mesure de surveiller les contre-mouvements irakiens durant le processus UNSCOM (maintenant UNMOVIC) au cours d’une période clé. Le Cmd. BOND a entrepris une mission particulièrement dangereuse en Afghanistan pour sauver un chercheur jugé important pour le gouvernement de Sa Majesté et qui était emprisonné par le gouvernement taliban. Au cours de la crise des missiles S-300 à Chypre, le Cmd. BOND a contribué à ébranler la confiance du gouvernement de la République de Chypre, et, il est estimé, qu’il a contribué à une résolution pacifique de la question. Durant son bail avec le DI GROUP RNR, BOND a suivi des cours spécialisés à Cambridge (où il s’est penché sur les langues orientales), Oxford et d’autres institutions. BOND a quitté le DI GROUP RNR après son recrutement par le MI6.007record 5

Service secret

RAPPORTS DE FAWCETT :

007record 3Le service du Commander Bond avec le MI6 a été marqué par des moments de bravoure exemplaire, mais risqués. Alors qu’il effectuait ses fonctions avec beaucoup de zèle, le Cmd. Bond a souvent pris sur lui pour élargir ses ordres, et, à plus d’une occasion, les a violés purement et simplement. Malgré le fait que ces occasions aient été vues par certains comme des réussites, ce manque de discipline a été noté dans la section Black Ops (opérations noires). Cela dit, je préférais personnellement qu’il participe au MI6 plutôt que non.

DOSSIER DE SERVICE :

Formation, Londres :
Le Commander Bond a terminé tous les stages et la formation Opération Secrète du MI6 en huit semaines. Il a reçu des notes exceptionnellement élevées pour son endurance physique, sa logique et les exercices psychologiques.

Membre du personnel de l’ambassade britannique de Kingston, Jamaïque :
Fonctions : traductions de communiqués haïtiens, français, néerlandais et antillais, lutte contre le trafic d’armes et de drogue entre Kingston et Londres (suivi d’une lettre de recommandation de son supérieur, Charles DaSilva), et quatre jours en reconnaissance à Cuba pour les opérations noires, infiltration d’enceintes militaires.

Ambassade britannique, conseiller principal, Rome :
Bond a été promu Spécialiste de mission en même temps qu’il ait été affecté ce poste. Bien que basé nominalement à Rome, ses fonctions l’ont emmené en Afghanistan, Pakistan, Iran, Liban, France, Espagne, Chine et aux États-Unis. Il a travaillé comme une source de communication non-officiel pour aider à résoudre une crise mineure entre les États-Unis et la Chine. Bond a travaillé avec son ancienne unité des forces spéciales pour pénétrer et obtenir des renseignements sur les présumés installations d’armes non conventionnelles de l’armée irakienne en fin d’année 2002 et début 2003. Selon les ordres du Foreign Office, toutes les copies de son rapport ont été détruites.

QG du MI6, Londres :
Bond a continué à travailler comme « Spécialiste de mission » (encore avec les Black Ops) dans plusieurs pays tel que Cuba, les États-Unis, l’Autriche, l’Espagne, la Russie, l’Ukraine, l’Ouzbékistan, le Soudan, et les Émirats arabes unis.

Évaluations

DE : VILLIERS :
007record 10

Le Cmd. Bond a été évalué à 12 reprises depuis qu’il a rejoint MI6. Les six premières évaluations qui précédent son affectation actuelle au QG ne sont plus disponibles sous forme numérique, et je suppose que vous n’avez pas eu l’occasion de les examiner personnellement. Bien qu’aucun détail opérationnel ne soit inclus dans ces évaluations, j’estime qu’elles devraient être examinées dans la mesure où le Cmd. Bond est en considération pour la section 00.

DE : Major Darjalwi
SUJET : Évaluation de la formation

Le Cmd. Bond a suivi tous les entraînements aux opérations secrètes du MI6. Il a fait ses preuves en montrant qu’il était un élève exceptionnellement qualifié et discipliné pour les méthodes du MI6. Il est l’un des meilleurs spécimens physiques que j’ai eu le plaisir de former et a étonnamment réussi à passer brillamment le test d’endurance Burns-Krause, qui nécessite à la fois de la discipline physique et mental. Bond a été capable de manipuler les résultats du polygraphe avec facilité et d’atteindre un score de plus de .850 sur le parcours de tir du MI6, et ce en étant éveillé depuis plus de 72 heures.

Bien qu’il soit habile avec les langues, qu’il parle couramment et sans accent l’italien, le français et l’allemand, et qu’il parle, lise et écrit passablement le grec, l’espagnol, le mandarin, le cantonais et le japonais ; il est beaucoup trop anglophile pour essentiellement se faire passer pour un citoyen non originaire du Commonwealth. Bond a tendance à être arrogant et trop sûr de lui dans certaines situations. Bien que la confiance soit une force, l’arrogance ne l’est pas. C’est un aspect important dont il faut avoir conscience.

En outre, Bond paraissait souvent comme visiblement ennuyé et agité pendant les aspects les plus banals de sa formation. Il adore manifestement les risques, aime calculer les chances de succès, et prend plaisir à jouer avec ces risques jusqu’au bord de l’échec.

Bond est prêt pour être affecté comme membre standard de la section des opérations noires.

DE : Station J, Charles DaSilva
OBJET : Évaluation A de l’agent J.Bond

L’ambassade de Kingston travaille avec James Bond depuis les trois derniers mois. Je le vois comme un solveur de problèmes, un travailleur dévoué, et un atout pour le personnel de l’ambassade. La curiosité naturelle de Bond a rapidement apporté à l’ambassade d’importantes informations sur une variété de sujets, surtout sur les efforts des gangs jamaïcains pour exporter des armes aux Royaume-Uni. Bond a également amélioré la capacité qu’avait l’ambassade à rendre compte des activités des pays voisins tel que Cuba, Haïti, et les autres nations qui entourent les Caraïbes.

Bond est, je le crains, un solitaire. Il fonctionne mieux lorsqu’on lui donne les objectifs généraux et la liberté de les accomplir de la manière qu’il juge appropriée.

DE : Station J, Charles DaSilva
OBJET : Évaluation B de l’agent J.Bond

James Bond a continué à dépasser les attentes au cours de cette affectation. Nous regretterons sa réaffectation. Sa capacité à recueillir, traiter et agir avec l’information continue d’impressionner ses collègues. Comme vous pouvez le constater dans mes récents rapports, la capacité qu’a cette ambassade à faire des comptes rendu fidèles et approfondis sur une variété de problèmes sont en grande partie dûs aux efforts dynamiques que Bond déploie pour vérifier l’exactitude des renseignements.

Durant cette affectation, il a passé du temps à Haïti et Cuba, apportant sa perspective unique aux îles voisines et à leur statut politique et militaire. Il a aussi énergiquement négocié avec certains exportateurs locaux d’armes et les a privés de leurs permis d’exportation pour un certain temps. Deux de ces exportateurs ont choisi de totalement quitter les affaires et ont par la suite fini dans les cellules du gouvernement jamaïcain. Aucun des autres membres de l’ambassade n’ont été présent lors de ces négociations commerciales tendues, bien que tous les éléments indiquent que la question a été traitée de manière diplomatique et discrète.

Bond a passé son temps libre à explorer l’île et ses environs. Il est devenu un passionné de la nage avec tuba et de la plongée ; il s’est personnellement mis à cataloguer avec détail la vie des zones marines. Il a aussi mené une vie sociale remarquablement active, avec de nombreuses femmes de l’île, bien qu’il ne se soit jamais perdu dans un imbroglio personnel. Le personnel de l’ambassade a estimé que la capacité de Bond à jongler tranquillement entre sa vie professionnelle et personnelle était un bon point pour des missions sensibles.

DE : Station R, Randolph Menton
OBJET : Évaluation de l’agent James Bond

Nous travaillions avec le « Spécialiste de mission » JAMES BOND depuis les six derniers mois. Nous trouvons ses méthodes de travail peu orthodoxes, et parfois très pénibles. Le MS Bond ignore souvent la paperasse et fait des commentaires qui semblent cacher un certain dégoût envers ses supérieurs et collègues. Ses habitudes personnelles semblent plus enclines à l’aventure et à l’hédonisme qu’au travail stable et constant que nécessite cette branche.

Alors que Bond a récemment été impliqué dans un travail avec l’ambassade chinoise considéré comme important par les États-Unis, son attitude cavalière envers l’approbation du FO avant l’engagement des négociations a été difficile pour certains membres du personnel.

Nous pensons qu’une réaffectation à Londres pour consultation peut-être approprié.

DE : Station R, Edward Danbridge
OBJET : Évaluation de J. Bond

James Bond s’en est tiré avec distinction au cours de l’année dernière. Ses enquêtes sur les structures financières d’une certaine organisation active en d’Asie et sur les marchés d’Europe Centrale ont été un atout précieux pour le gouvernement pendant la mauvaise période ; elles ont contribué à réduire notre déficit commercial dans les domaines couverts par la Section TR. Bond a fait une grande partie de son travail sur le terrain. Ses rapports depuis la station A et la station P se sont révélés inestimables. Il a également mené des évaluations importantes concernant les risques de responsabilité sur les marchés de New York et du DC. Ses aventures à Beyrouth et Téhéran ont également contribué à apaiser de nombreuse craintes.

Bien que durant cette période il y a eu une tendance à adopter des postures impétueuses et agressives, Bond a toujours cherché à travailler avec les faits, traitant directement avec les courtiers principaux dans la plupart des négociations. Il a gardé l’esprit clair et calme et a été un atout au cours de cette période.

DE : Station R, TR
OBJET : Évaluation de l’agent J.Bond

Au cours de ces 18 derniers mois, j’ai travaillé en étroite collaboration avec le MS Bond sur de nombreuses missions. Son travail dans tous les domaines couverts par la Section TR a été agressivement et habilement accompli de manière appropriée.

À une exception près, le MS Bond a été un bel exemple de discipline et de résultats basés sur l’action.

Comme indiqué dans des comptes rendus opérationnels antérieurs, le MS Bond s’est risqué à des évaluations d’industrie et d’inventaire dans Bagdad et ses alentours, à la demande du FO. Dans ce cas particulier, de grandes difficultés ont été surmontées par Bond et son ancienne équipe du 030 pour obtenir des informations complètes et précises que le MS Bond estimait précieuse pour le FO, avant que des négociations plus agressives ne soient entamées. Le MS Bond a ouvertement exprimé une certaine amertume sur ce qu’il considérait comme un manque d’empressement pour assimiler ses estimations à Londres et à Washington avant que des négociations plus agressives ne soient entreprises.

D’autres missions dans la région ont été menées avec compétence et professionnalisme. Le MS Bond a arrêté de mentionner ces évaluations depuis un certain temps.007record 4

Évaluation psychologique

PRÉPARÉE PAR SIR JAMES MOLONEY À PARTIR DES ENTREVUES AVEC LE PERSONNEL :
007record 9

Le MS Bond est un individu unique. Il semble être sain et fort d’esprit.

À l’âge de 11 ans, Bond a perdu ses deux parents dans un accident d’alpinisme. Cet événement l’a profondément impacté. Plus tard dans son adolescence, Bond a perdu le dernier proche parent qu’il avait, sa tante Charmain Bond. Comme la plupart des jeunes qui ont perdu leurs parents durant l’adolescence, James Bond a eu des problèmes d’abandon. Il a rarement eu des relations durables avec des hommes ou des femmes et prétend n’être jamais tombé amoureux. Il n’entretient aucune des amitiés antérieures à la mort de ses parents mais seulement quelques contacts irréguliers avec des amis rencontrés à la fin de son adolescence.

L’une des plus fortes relations que Bond a eu, fut avec un adulte lorsqu’il était l’adolescent de ses 21 premières années. Cet homme se nommait Hannes Oberhauser, de Kitzbühel (Autriche). Cette relation à pris fin lorsque Oberhauser a mystérieusement disparu. Bond l’a décrit comme un second père.

Bond affirme avoir des souvenirs limités de sa jeunesse en Europe. Il n’est pas nostalgique, mais vie fermement dans le présent. Il n’a que de vagues notions ou pensées sur la vieillesse et la retraite, dont il semble penser qu’il ne vivra pas assez longtemps la connaître.

Il n’a pas peur de la mort. Bien qu’il affirme de manière convaincante que le suicide ne lui a jamais traversé l’esprit, Bond est remarquablement disposé à prendre des risques mortels.

Il est un solitaire et ne se console pas lui-même en s’entourant des autres. Ses activités sportives ont tendance à être individuelles : course à pied, ski, randonnée, natation, plongée, et plus remarquablement l’escalade.

Durant son passage à l’Université de Genève en vertu d’un programme d’échange avec Fettes, Bond a mené une expédition à la montagne où ses parents sont décédés. Il a grimpé avec des amis et ne leur a apparemment jamais relaté le lien personnel et tragique qu’il entretenait avec l’endroit.

James Bond adore pousser ses limites, tant mentalement que physiquement. Comme quelques autres cas qui ont été portés à mon attention, son niveau de stress baisse réellement lorsque les enjeux sont élevés. Il est sujet à l’ennui et à la dépression légère lorsqu’il n’est pas mis au défi. Bond adore la boisson et les jeux d’argents, bien que la première semble être un moyen pour lui de tester occasionnellement ses limites personnelles plutôt qu’un vice. Bond est connu pour être quelqu’un qui parie plus qu’il ne peut se permettre de perdre, même si il joue toujours avec un plan et une compréhension claire de ses chances.

Il a une forte habileté sociale. Il peut confortablement agir dans de nombreuses situations, mais il ne cherche pas la compagnie, excepté notamment, pour des loisirs sexuels. Sa personnalité de loup solitaire a tendance à attirer les autres.

C’est une personne qui s’axe sur des buts, mais il cherche souvent à les atteindre d’une manière indirecte et secrète. Il garde pour lui-même de nombreux domaines de sa vie qui est minutieusement compartimentée, n’exposant jamais de problèmes émotionnels liés à la perte de sa famille ou des relations qui s’immiscent dans sa vie professionnelle. Bond semble avoir un besoin émotionnel et mental d’une réalité en plusieurs couches. Il s’épanouit lorsque que tout n’est pas révélé sur lui-même, organisant attentivement les aspects de sa personnalité qu’il choisit ou non de révéler aux autres. Ainsi il est bon pour enfouir des informations qu’il ne souhaite pas révéler, faisant de lui une faible menace de sécurité s’il venait à être interrogé dans presque n’importe quelles circonstances.

Bond recherche de la structure dans sa vie. Il est un homme de pattern et d’habitudes et il a acquis des goûts prononcés. C’est un risque de sécurité potentielle. Bond s’épanouit dans la structure mais trouve des moyens subtils pour se rebeller contre elle. Il n’est pas auto-destructeur, mais il peut être un défi pour ses supérieurs.

Il utilise également l’humour comme un bouclier ou une arme. Il est habile pour faire des remarques tranchantes qui soulignent le danger, le risque, l’insécurité des autres ou leur faire penser qu’ils vont y passer.

Plus important encore, Bond est profondément loyal aux institutions. Après la mort de ses parents, il a embrassé ses racines britanniques et écossaises. Son conception de sa nationalité est une grande partie de son identité. Cela se reflète dans certaines de ses attitudes sociales qui semblent se souscrire à une identité britannique du passé pas trop lointain. Sous la pression, il semble s’identifier avec l’idée d’aider à « protéger le royaume », de « servir le monarque » et aux idéaux inclus dans la légende de Saint-Georges.

Bien que le monde est loin d’être noir et blanc aux yeux de James Bond, il a tendance à le voir en termes de chaos et d’ordre, de tradition et de changement. Bond a choisi de s’identifier à l’ordre et à la tradition.

RÉSUMÉ :

Le MS Bond est un excellent candidat pour le travail sensible et exigeant des agences de renseignements.

MI6-logo-(2010).svg

site casino royale


 



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire