Kamal Khan (Louis Jourdan)

Film : Octopussy

 Le Rôle

Kamal Khan est un prince afghan exilé en Inde où il a monté un réseau de contrebande avec la belle et mystérieuse Octopussy.

Beau, fin, charmeur et intelligent il semble pourtant que d’autres qualificatifs soient plus appropriés : trompeur, cruel et meurtrier. Contrairement à la plupart des adversaires de Bond, Khan n’est pas un mégalomane. C’est un hôte prévenant, capable de faire de l’esprit dans les moments les plus délicats. Il porte des vêtements d’une extrême élégance, apprécie la cuisine exotique et fréquente son propre casino.

Ce n’est pas la soif du pouvoir qui le pousse à agir, mais la cupidité. Il éprouve un profond mépris à l’égard de toute vie humaine. Il est prêt à tout pour accroître sa fortune déjà considérable. Officiellement, Kamal Khan est un acheteur et un vendeur de pierres précieuses sur le marché mondial, mais en réalité cette profession est une couverture pour diriger avec Octopussy leur réseau de contrebande.

Le Plan

Kamal est à l’affut de toutes les opportunités de contrebande pouvant accroitre sa richesse. Il collabore avec le Général Orlov pour récupérer et revendre tous les joyaux de la Russie avec la complicité de Octopussy. En échange, il tombe d’accord avec Orlov pour organiser l’explosion « accidentelle » d’une bombe nucléaire dans le cirque d’Octopussy, provoquant des changements politiques en Europe… et le débarassant d’Octopussy pour le laisser jouir de la contrebande.

Repère

Le prince Kamal Khan s’est acheté le Palais de la Mousson, aux environs d’Udaipur, qui lui permet de faire affaire avec le général soviétique loin des regards indiscrets, et protégés par des partisans afghans.

kamal2

Louis Jourdan

louis3

Louis Gendre est né le 19 juin 1919 à Marseille. Il grandit dans le midi de la France avec ses deux frères et ses parents qui gèrent une chaîne d’hôtels. Il apprend l’anglais au contact des touristes et fait ses études en France, Angleterre et Turquie. Louis Jourdan s’inscrit ensuite à l’Ecole Dramatique de Paris.

Son élégance hors du commun le mène tout naturellement à une carrière dans le cinéma. Après avoir été l’assistant de Marc Allégret, il fait ses débuts à l’écran, en 1939, dans Le Corsaire. Il joue ensuite les jeunes premiers dans quelques comédies dramatiques ou romantiques de l’époque.

Sa carrière naissante est brutalement interrompue par la Seconde Guerre Mondiale. Son père est arrêté par la Gestapo et Louis, accompagné de ses deux frères, rejoint la Résistance.  Ils y resteront jusqu’à la fin des hostilités.

En 1946, il part pour les Etats-Unis à la demande du fameux producteur, David O’Selznick, qui l’engage pour jouer dans Le Procès Paradine, un film d’Alfred Hitchcock. Ainsi débute sa carrière internationale, mais le succès tarde à venir. Il se tourne alors vers le théâtre où il triomphe à Broadway dans L’Immoraliste, de Gide.

En 1958, Vincente Minelli lui propose un rôle dans Gigi aux côtés de Leslie Caron et Maurice Chevalier. Enfin reconnu, il enchaîne film sur film. Un grand malheur frappe l’acteur en 1982 avec le suicide, par overdose, de son seul fils, alors âgé de 29 ans, Louis Henry.

En 1983, dans Octopussy, Louis Jourdan prête son charme au personnage de Khamal Khan.

Sa dernière apparition, au cinéma, remonte à l’année 1992 dans le film, L’Année de la Comète. Louis Jourdan est l’un des seuls acteurs français à avoir fait carrière à Hollywood au point d’être plus réputé aux USA que dans son propre pays.

Cet éternel « French Lover » nous a quitté le 14 février 2015 à Beverly Hills en Californie.

jourdan-louis louis