Lee Tamahori

Lee Tamahori est le réalisateur du 20e James Bond, Meurs un autre jour en 2002.

Il a eu la lourde tâche de reprendre la franchise à un moment délicat : Bond devait faire face à un nouveau héros, Jason Bourne, à de nouvelles grosses productions faisant concurrence à la franchise 007, négocier le tournant délicat du 11 septembre 2001 (Que faisait Bond au moment des attentats ?) et être à la hauteur du 40e anniversaire de la franchise.

Lee Tamahori est né, d’un père maori et d’une mère européenne, en 1950 à Wellington en Nouvelle Zélande.
Il rejoint l’industrie cinématographique à la fin des années 70, en tant que perchiste, avant de devenir assistant réalisateur sur le film Merry Christmas, Mr Lawrence en 1983.

Il se lance alors dans la réalisation de films publicitaires et dirige plus d’une centaine de spots, remportant au passage de nombreuses récompenses (Mobius aux Etats-Unis, Facts en Australie et Axis en Nouvelle Zélande)

Cette expérience lui permet de réaliser, en 1994, son premier long-métrage pour le cinéma : L’Ame des guerriers.

Le film est un succès, il remporte un Pen First Book Award et lui ouvre les portes d’Hollywood. Lee Tamahori réalise ensuite Les Hommes de l’ombre (1996), A couteaux tirés (1997) et, dernièrement, un gros succès du box-office US, Le Masque de l’araignée (2000)

En juillet 2001, le bruit court que Lee Tamahori pourrait devenir le réalisateur du 20ème James Bond. La confirmation tombe le 23 août, alors qu’il est déjà à Londres pour préparer le film.

Lee Tamahori n’est pas le premier réalisateur néo-zélandais à travailler sur un James Bond puisque Martin Campbell, un compatriote expatrié, a déjà dirigé GoldenEye en 1995.

Lee_Tamahori