Martin Campbell

Martin Campbell est le réalisateur de Goldeneye  (1995) et de Casino Royale (2006). On lui doit l’introduction de deux nouveaux acteurs : Pierce Brosnan et Daniel Craig dans le rôle de 007 avec, dans les deux cas, un succès critique et public.

Il est également le réalisateur le plus âgé à avoir réalisé un James Bond (63 ans pour Casino Royale). A la façon d’Hitchcock, il apparait dans les deux films, comme cycliste dans GoldenEye, et comme pompiste (qui se fait tuer par Carlos) dans Casino Royale.


Campbell est né le 24 octobre 1943 en Nouvelle Zélande, mais débute sa carrière au cinéma en Angleterre comme cameraman. A la fin des années 1970, il produit quelques films anglais : Black joy en 1977 qui fut sélectionné pour le festival de Cannes, et Scum en 1979 dont l’accueil fut très controversé au Royaume Uni. Il fait ses débuts comme réalisateurs à la télévision pour la série policière d’action The Professional (en 1977) et poursuit sa carrière pour la BBC avec la série populaire Shoestring, ainsi que Minder pour Thames TV.

Il devient alors une réalisateur reconnu dans les années 1980 avec une large reconnaissance pour ses séries Reilly: Ace of Spies, avec Sam Neil, et Edge of Darkness, une mini-série pour la BBC sur le nucléaire et la production qui lui vaudra 6 BAFTA gagnés en récompense.

Campbell fait ensuite ses débuts à Hollywood avec Criminal Law, Defenseles et No Escape. Ces productions bourrées d’actions digne des années 1990 le font remarquer, alors qu’il s’impose aussi comme réalisateur pour certaines séries américaines.

Il est alors engagé par EON Production pour s’occuper de Goldeneye qui fait rentrer Bond dans l’ère post-guerre froide et réaffirme la force de la franchise. Le succès de ce James Bond lui permet de rebooter une autre franchise avec un gros budget avec le masque de Zorro (avec Anthony Hopkins et Antonio Banderas) trois ans plus tard qui lui vaut un nouveau succès critique et au box office.

Il enchaine alors sur un autre thriller d’action avec Vertical Limit (de nouveau avec la Bond Girl Izabella Scorupco) avant de proposer une romance épique à travers l’Afrique avec Angelina Joli et Clive Owen pour Beyond Borders. Le succès retombe un peu, et la suite malheureuse de Zorro, La légende de Zorro fait craindre sur l’avenir du réalisateur néo-zélandais.

Les producteurs lui font pourtant confiance en 2006 pour réintroduire un nouveau James Bond dans la peau de Daniel Craig, et un nouveau reboot avec Casino Royale. Les critiques sont nombreuses avant même la sortie du film et le pari est osé, mais Casino Royale fait un carton au box office et Daniel Craig est vite applaudi dans le smoking du nouveau Bond, avec un film conjuguant l’action, la romance et l’espionnage avec une réalisation classe et posée.

Après Casino Royale, Martin Campbell s’attele à adapter sa série TV Edge of Darkness pour le cinéma avec un résultat mitigé. Il rate également son entrée dans les blockbusters Marvel avec un accueil mitigé pour Green Lantern. Campbell se recentre alors sur les séries TV avant de préparer, pour 2016, son retour au cinéma d’action avec The Foreigner rassemblant Pierce Brosnan et Jackie Chan dans un thriller irlandais autour de la vengeance.

Au final, Martin Campbell est un réalisateur capable du meilleur comme du pire, mais à qui on ne peut nier un talent pour la mise en scène des films d’actions, et une contribution incalculable à l’univers James Bond.

martin3