Oddjob (Harold Sakata)

Film : Goldfinger

Employeur et mission

Oddjob (Drôle d’Emploi en anglais, ou Bon à Tout dans le roman de Fleming) est aussi étrange que son nom. Homme de main d’origine coréenne, il travaille pour le compte de Goldfinger à qui il sert de domestique, de chauffeur et d’assassin, tâches qu’il s’occupe à remplir avec zèle.

L’obscur Oddjob sourit rarement et personne ne l’entend jamais parler si ce n’est pour pousser des grognements de temps à autre. On ne sait pas si cela est dû à une difformité physique ou à son incapacité à parler anglais. Pourtant, il n’a aucun mal à comprendre l’anglais et exécute le moindre des ordres de Goldfinger sur le champs.

Il est muni d’une arme fort rare, un chapeau melon aux bords d’acier tranchants comme une lame de rasoir. C’est un champion de karaté et sa force est surhumaine.

Oddjob est une machine à tuer sans pitié et sans doute sans esprit non plus, ce qui flatte parfaitement le besoin qu’éprouve l’autoritaire Auric Goldfinger de s’assurer la loyauté absolue et aveugle de son entourage.

Harold Sakata

Sakata_Harold_03Harold Sakata est né le 1er juillet 1920 à Hawaï. Alors qu’il a travaillé une partie de sa vie dans des plantations, il obtient la médaille d’argent en haltérophilie dans la catégorie poids-léger aux Jeux Olympiques de 1948. Il est le premier Hawaiien à remporter une récompense olympique et devient ainsi un véritable héros.

En raison de son poids et de sa force, il a été considéré comme l’un des hommes les plus forts du monde. Harold Sakata, homme courtois et décontracté, s’est consacré par la suite à la lutte professionnelle sous le nom de Tosh Togo et a remporté de nombreux titres.

Remarqué au cours d’une compétition, les cinéastes de Bond ont su immédiatement qu’ils tenaient là l’interprète parfait de Oddjob. Lorsque sort Goldfinger, Sakata devient une vedette. Il est invité dans des shows, tourne des publicités et apparaît dans quelques films. Il continue également son activité de lutteur.

A la fin de sa vie, il passe l’essentiel de son temps à signer des autographes et à poser pour des photos en compagnie de touristes. Après un long combat contre le cancer, Harold Sakata succombe finalement le 29 juillet 1982.