Tee-Hee (Julius W. Harris)

Le film : Vivre et laisser mourir

Le Rôle

Homme déjà imposant physiquement, Tee Hee est encore plus intimidant à cause de son bras en acier et de la pince mécanique qui lui sert de bras.

Tee Hee est l’un des principaux gardes du corps du Dr Kananga qu’il accompagne dans le moindre de ses déplacements. Il est très poli, et sourit constamment, en particulier quand le Docteur réserve un sort funeste à ses hôtes, rendant l’homme de main encore plus inquiétant.

Tee Hee s’occupe également d’une ferme d’élevage de crocodiles qui sert de couverture au traitement de la drogue du Docteur Kananga. C’est là qu’il a accidentellement perdu son bras, dévoré par un alligator affamé.

Julius W. Harris

Julius W. Harris est né en 1923 à Philadelphie. Fils d’une danseuse du Cotton Club et d’un père musicien, il participe à la Seconde Guerre Mondiale dans les services médicaux de l’armée. Revenu à la vie civile en 1950, il devient infirmier. Il s’installe ensuite à New York et devient membre de la troupe théâtrale Negro Ensemble Company.

Il débute sa carrière cinématographique en 1964 dans Nothing but a Man. Habitué des seconds rôles de méchants noirs, il tournera une quarantaine de films jusqu’en 1994. Il apparaît dans King Kong en 1976 et tourne, en 1991, aux côtés de Mickey Rourke et Don Johnson dans Harley Davidson et l’homme aux santiags.

Sa dernière apparition, au cinéma, est dans le film Shrunken Heads (1994). On a pu le voir également dans de nombreuses séries télévisées tels que Cannon en 1971, L’Incroyable Hulk en 1978, Vendredi 13 en 1987 et dans des shows pour la télévision américaine.

Julius W. Harris est décédé en Californie le 17 octobre 2004 d’une crise cardiaque.