Dr. Kananga (Yaphet Kotto)

Le film : Vivre et laisser mourir

Le Rôle

  • Le Docteur Kananga est le principal homme politique de la petite île de San Monique.

    Le diplomate est surveillé par le MI6 et la CIA qui enquête sur de possibles activités illicites, et ses relations avec le gangster de New York, Mr. Big. Bond est envoyé à New York pour reprendre l’enquête là où les agents assassinés du MI6 l’ont laissé. Bond se rend vite compte que de New York à San Monique, en passant par la Nouvelle Orléans, le respectable Docteur Kananga dispose d’un réseau immense de noirs américains à son service, tenus en respect par Mr. Big et leur peur des cérémonies vaudous du Baron Samedi.

    Bond est sans doute le seul qui ose remonter a piste de Kananga, qui mobilise tous ses hommes pour le tuer. Kananga est un homme sûr de lui et de la fiabilité de son empire. Sa seule incertitude concerne Solitaire, la voyante qui lui prédit l’avenir et l’aide dans ses plans. Entre superstition et attirance, Solitaire est la seule femme qui a une influence sur le dangereux Kananga.

    Le plan

    Kananga mène un double jeu. Sous des apparences d’homme public respectable, il se transforme aussi en Mr. Big, le gangster américain qui fait règner l’ordre sur New York. Cela permet à Kananga de cultiver en toute tranquillité le pavot sur son île, protégée par les cérémonies vaudous du Baron Samedi, puis de l’envoyer à la Nouvelle Orléans où il est transformé en opium. Sous l’identité de Mr. Big, il peut ensuite revendre l’opium dans les rues américaines.

    Kananga veut cependant élargir son business et supprimer la concurrence. Pour cela, il prépare une large quantité d’opium qu’il vendra à bas prix aux Etats Unis, éliminant ses concurrents mafieux, et augmentant le nombre de drogués. Il lui suffira ensuite de faire remonter les prix pour être le baron de la drogue de l’Amérique.

    Les repères

    Grâce à sa double identité, Kananga dispose de nombreux repère à travers l’Amérique, en particulier derrière les restaurants Fillet of Soul de Mr. Big. Il dispose aussi d’une ferme aux crocodiles dissimulant une usine de traitement de drogue.

    Mais le repère de Kananga est surtout l’île de San Monique sur laquelle il règne depuis son palais, mais aussi dans une base souterraine qu’il a aménagé sous un cimetière vaudou pour expédier sa drogue.

  • Mr. Big (Monsieur Gros-bonnet et version française) est un gangster américain qui possède un large empire en Amérique, mais surtout à New York, où il dirige un large réseau de mafieux noir-américains.

    Cet homme très bien connecté est aussi un marchand de drogue connu. Mais en réalité, Mr. Big n’est qu’une fausse identité tenue par le Docteur Kananga : une sorte de Mr. Hyde de la pègre pour le Docteur Jekyll respectable qu’est Kananga.

    Mr. Big

    Mr. Big

    Mr. Big chez Ian Fleming

    Mr. Big était cependant un méchant inventé par Ian Fleming aux motivations très différentes :

    Mr Big (Buonaparte Ignace Gallia, Gros-Bonnet) a quarante-cinq ans, est né à Haïti, est à demi-noir et à demi-français. Il n’a pas de vices connus, à part les femmes dont il fait une grande consommation. Il ne boit ni ne fume et son talon d’Achille est une maladie de cœur chronique qui, depuis quelques années a plombé son teint, lui donnant un aspect grisâtre.

    Mr Big est initié au culte Vaudou encore tout enfant, ensuite il gagne sa vie comme chauffeur de camion à Port-au-Prince, puis il émigre en Amérique et travaille avec succès dans une équipe de bootleggers. Après l’ère de la Prohibition, il s’installe à Harlem, achète la moitié des parts d’un petit night-club et un réseau de call-girls de couleur. Son associé est retrouvé dans un tonneau de ciment, au fond de la rivière de Harlem et Mr Big devient automatiquement l’unique propriétaire de l’affaire.

    Il est mobilisé en 1943 et son excellente connaissance du français attire l’attention du Bureau des Services Stratégiques. Il est entraîné très soigneusement et envoyé à Marseille en tant qu’agent secret. Il opère en étroite collaboration avec un espion russe qui fait le même travail pour les Soviets. A la fin de la guerre, il est démobilisé et disparaît pendant cinq ans.

    Il rentre à Harlem en 1950 et est repéré par le FBI comme un agent russe probable. Il achète trois boites de nuit à Harlem et une chaîne prospère de maisons closes pour Noirs. On se met à murmurer qu’il est le zombie ou même le corps vivant du Baron Samedi lui-même, le redoutable Prince des Ténèbres. En conséquence, il inspire une peur réelle encore renforcée par la mort soudaine et souvent mystérieuse de toute personne qui lui déplaît ou qui désobéit à ses ordres.

    Le FBI et le MI6 commencent à s’intéresser à cet homme quand des pièces d’or viennent illégalement être introduite en Angleterre. En plus d’être un des plus grands criminels de New York, Mr. Big profite de ses activités occultes et de ses bassins de requins pour dissimuler des trafics de pièces d’or qui servent ensuite à financer les activités du SMERSH et déstabiliser l’économie des États-Unis et du Royaume Uni.

    Le saviez vous ?

    Kananga est le premier méchant principal qui n’a pas été inventé par Ian Fleming. En effet, le méchant de Vivre et laisser mourir est Mr. Big, qui n’est qu’en fait qu’une fausse identité pour Kananga dans le film.

    Le livre Vivre et laisser mourir contient cependant de nombreuses scènes où Mr. Big menace Bond, qui seront utilisées dans les films suivant, notamment Rien que pour vos Yeux et Permis de Tuer.

    big1

Yaphet Kotto

big2

Yaphet Kotto est né le 15 novembre 1939 à New York. Il grandit à Harlem n’ayant qu’une idée en tête : devenir comédien.Il apprend des rudiments de  danse et de gestuelle en lisant des livres sur le sujet. Repéré et engagé par l’American Conservatory Theatre, il fait ses classes lors d’innombrables représentations des troupes qu’il accompagne en tournées d’été.

En 1959, il joue Othello avec une troupe de comédiens noirs et obtient un franc succès. On lui propose alors un rôle à la télévision (Bonanza) où il fera une belle carrière avant d’être appelé au cinéma en 1964 pour le film Un homme comme tant d’autres. Il apparaît aux côtés de Steve McQueen dans L’Affaire Thomas Crown en 1968.

Au début des années 70, l’acteur fonde New Era Productions, une société qui a pour objectif d’aider les cinéastes et les comédiens des minorités ethniques. Il est aujourd’hui encore très actif dans ce domaine.

En 1973, dans Vivre et laisser mourir, il se voit proposer un double rôle, celui du Dr Kananga / Mr. Big, premier ennemi de couleur du célèbre agent secret. Yaphet Kotto apporte une élégance dynamique au double personnage. Ses choix judicieux lui ont permis de créer un diplomate local trafiquant de drogue qui aurait pu selon ses propres termes  » être un adversaire social pour Bond « .

Yaphet Kotto est toujours très présent au cinéma, on a pu le voir, entre autres, dans Alien (1979), Brubaker (1980), Running Man (1987), Midnight Run (1988) Deux escrocs en vacances (1996), The Ride (2000), à la télévision dans la série Homicide, mais également au théâtre pour lequel il écrit des pièces qui ont toujours reçu de bonnes critiques. Il a récemment arrêté de tourner dans des films pour se consacrer à ces activités théâtrales

big3 big4