M. (Judi Dench)

Les autres M. : Bernard Lee / Robert Brown / Ralph Fiennes

Première apparition : Goldeneye
Dernière apparition : 007 Spectre
Nombre de films : 8

 Le rôle

De son vrai nom Olivia Mansfield, M est la patronne du MI6, les services secrets britanniques à l’étranger. Bien qu’elle soit une femme dans un monde d’homme, elle s’impose sans peine dans la plupart des situations et est reconnue et respectée par la plupart de ses homologues.

Elle est autoritaire vis à vis de Bond, et lui rappelle sans peine ses défauts. Sans le lui dire, elle reste convaincue que 007 et son meilleur agent, et a confiance en lui, même si cela veut souvent dire qu’elle doit assumer les pressions qui vont avec.

Je pense que vous êtes un dinosaure sexiste et misogyne, une relique de la guerre froide, dont les charmes, sans effets sur moi, ont beaucoup plu à la jeune femme que j’avais envoyé vous évaluer.

M.
Goldeneye

Très présente au MI6, elle est cependant de plus en plus présente sur le terrain, en Azerbaidjan dans Le monde ne suffit pas, à Hong Kong dans Meurs un autre jour, à Nassau dans Casino Royale et en Italie et Bolivie dans Quantum of Solace. M. est également en mesure de réagir promptement et de garder la tête froide en situation de crise, ou lorsqu’elle est kidnappée dans Le monde ne suffit pas.

Bien qu’elle soit convaincue de l’importance de son service et des enjeux à l’œuvre, M. culpabilise en secret de la mort de ses agents, notamment quand son ami Robert King ou ses agents sont assassinés dans les locaux du MI6.

Avec le Bond de Daniel Craig

Dans Casino Royale, c’est M qui donne le statut de 007 au jeune agent James Bond fraîchement promeut, mais éprouve des difficultés à contrôler les hardeurs et les bavures de Bond. Elle reconnait le potentiel de 007 et reste très présente à l’arrière plan, lorsque celui ci perd Vesper Lynd (Casino Royale et Quantum of Solace). M s’impose rapidement autant comme la patronne de Bond, que comme son soutien personnel. Après l’échec de la mission d’Istanbul dans Skyfall, elle fait confiance à Bond malgré son échec, et l’encourage à reprendre du service.

Son indulgence envers les pratiques de son agent, et les risques qu’elle prend face aux organisations terroristes (comme Quantum ou Spectre) la met dans des difficultés politiques vis à vis de ses supérieurs, avec une pression qui s’accroît au fil des films. Elle se retrouve isolée, commençant à douter de ses actions, agissant de plus en plus dans le secret, et ne pouvant compter que sur Bond pour poursuivre le travail effectué.

Au diable la dignité ! Je partirai quand le travail sera terminé !

M.
Skyfall

M prend également conscience qu’une organisation dangereuse agit dans l’ombre et arrive à identifier Marco Sciarra comme en faisant partie.

Cette confiance et ce soutien entre 007 et M en font un duo déterminé face à leurs ennemis, mais aussi plus proche que ce qu’ils n’osent admettre l’un envers l’autre. Skyfall poussera à bout cette relation de confiance, et fera de M. une des Bond Lady les plus importantes dans la vie de l’agent secret.

Après sa mort en tentant d’échapper à Silva, Mallory lui succède à la tête du MI6.

Vie personnelle et contradictions

On sait de M qu’elle est mariée et a des enfants. Son mari décède entre 2006 et 2012. On apprend aussi dans Skyfall qu’elle était en poste pour les services secrets britanniques à Hong Kong en 1997 pour la Rétrocession (ce qui contredit Demain ne meurt jamais où elle est déjà en poste à Londres).

De même, dans les romans de Raymond Benson, Barbara Mawdsley est indiqué comme étant le vrai nom de M (ce nom n’est toutefois pas indiqué dans les novélisations où elle reste anonyme). Skyfall cependant donne un nouveau patronyme à la patronne du MI6, Olivia Mansfield, que l’on peut lire brièvement sur la boite léguée à Bond contenant le bulldog, ainsi que dans une scène du story board non conservée.

storyboard

Le + du Le Bond : l’Adieu aux armes

Dame Judi Dench

Judi Dench

Judith Olivia Dench est née le 9 décembre 1934 à York, en Angleterre.

Elle effectue une scolarité studieuse, entourée de son père, Reginald Arthur, médecin, de sa mère, Eleanora, et de son frère aîné, Jeffrey, à la Mount School de York. Attirée par le théâtre, elle entre à la Central School of Speech and Drama, à Londres, et fait ses débuts sur scène en 1957, dans le rôle d’Ophélie.

Le + du Le Bond : Une grande Dame

Elle poursuit pendant quatre ans ses activités au sein de l’Old Vic Company, interprétant notamment Le songe d’une nuit d’été, Henry V et Les Joyeuses commères de Windsor. Parallèlement aux grands rôles du répertoire classique, elle participe à des comédies modernes comme A Shot in the Dark ou Private Lives de Noel Coward, et multiplie les tournées : Etats-Unis, Canada, Afrique, Australie et Japon.

Depuis la fin des années soixante, Judi Dench a tenu la vedette de nombreux spectacles de la Royal Shakespeare Company, dont Mère Courage et Waste. Elle se lance également, avec bonheur, dans la mise en scène et travaille sur Beaucoup de bruit pour rien, Les Corps sauvages et Macbeth.

Côté cinéma, sa première apparition date de 1964, dans The Third Secret, film pour lequel elle n’est pas créditée au générique. Elle enchaîne avec brio de nombreux films (Quatre heures du matin, Luther, Chambre avec vue…), mais travaille également énormément pour la télévision britannique, principalement pour la BBC. Elle obtient, en 1982, la récompense de la meilleure actrice de comédie pour la série télé A Fine Romance où elle apparaît aux côtés de son mari, Michael Williams.

Cependant, c’est en prenant la suite de Bernard Lee et de Robert Brown dans le rôle de M, en 1995, dans le film GoldenEye, que Judi Dench accède véritablement à la popularité cinématographique. Rôle qu’elle reprend d’ailleurs en 1997, dans Demain ne meurt jamais, et en 1999, dans Le Monde ne suffit pas, puis dans les trois premiers films de l’ère Daniel Craig.

Judi Dench est l’une des plus grandes artistes de la scène, de la télévision et du cinéma anglais.

Le + du Le Bond : Interview pour Casino Royale

Lauréate de vingt-cinq grands prix d’interprétation, dont six Oscars britanniques, elle a été élevée en 1988 à la dignité de  » Dames of the British Empire  » pour services rendus au Théâtre. Elle a également remporté l’Oscar et le British Academy Award du meilleur second rôle en 1999 pour son interprétation d’Elizabeth I dans Shakespeare in Love.

Dame Judi Dench sortira de la franchises 007 avec le décès de son personnage dans Skyfall; laissant le rôle à un autre très grand comédien britannique, Ralph Fiennes. Elle a également prêtée sa voix à 6 jeux vidéos James Bond.

Le saviez vous ?

En VF, Judi Dench a été doublée par Liliane Gaudet dans Goldeneye, Demain ne meurt jamais et Le Monde ne suffit pas, par Annie Bertin dans Meurs un autre jour, puis par Nadine Atari de Casino Royale à SPECTRE. La comédienne française Nadine Atari a également prêté sa voix à la toute première James Bond Girl, Sylvia Trench.

Nadine Atari

Nadine Atari