Timothy Dalton

Les autres Bond : Barry Nelson, Sean ConneryGeorge Lazenby, Roger Moore, Pierce Brosnan, Daniel Craig

Timothy Dalton est le 4e acteur à avoir tenu le rôle de James Bond le temps de deux films, Tuer n’est pas jouer, et Permis de tuer. Après l’élégant Bond de Roger Moore, le Bond de Timothy Dalton est plus sombre, plus sérieux, moins coureur de femmes. Dans ses deux films, il nous offre un Bond également plus complexe, plus versé dans l’action, et cédant facilement à la vengeance.

tim dalton


tim

Dalton jeune TIMOTHY DALTON 10 timothy-dalton

Biographie

Timothy Dalton est né le 21 mars 1946 à Colwyn Bay, Pays de Galles. Il est l’ainé de cinq enfants. Son père est un directeur publicitaire de talent. Il va à l’école à Manchester et à Belper ou il devient membre du club de théâtre. Timothy Dalton a seize ans et décide de se lancer dans une carrière d’acteur.

En 1964, il fait ses débuts sur scène avec un petit rôle dans Coriolan, une pièce de Shakespeare, au Queen’s Theater de Londres. Il refuse alors d’entrer à l’université et s’inscrit à la Royal Academy of Dramatic Arts. Il y passe deux ans. En 1966, il décroche le rôle de Malcolm au Théâtre Royal Court à la suite de quoi il est engagé par le Birmingham Repertory Theater.

Début 1967 il interprète le rôle principal d’une nouvelle série télévisée Saturday while Sunday et fait des débuts prometteurs au cinéma dans le film Le lion en hiver de John Huston qui remporte un Oscar. Il retourne à Birmingham pour jouer des rôles principaux dans plusieurs pièces avant de se voir offrir un second film historique : Cromwell.

En 1968, Timothy Dalton établit son premier contact avec James Bond.

« Quand j’avais 25 ans M. Broccoli m’a demandé si j’étais intéressé par le fait de reprendre le rôle de 007 à la suite de Sean Connery. J’ai pensé que ce n’était pas le moment, je m’estimais trop jeune et Sean trop fort. »

Alors âgé de 25 ans, Dalton prend une décision importante pour sa carrière : il refuse toutes les offres au cinéma pour se consacrer pendant trois ans au théâtre. Au milieu des années 70 il se sent prêt à revenir au cinéma. Après Agatha et Flash Gordon il est contacté afin d’auditionner pour le rôle de James Bond, mais son contrat avec Dino de Laurentis l’en empêche.

Parallèlement à ses nombreux rôles au théâtre, il obtient également un grand rôle dans le film Le docteur et les assassins.

Puis vient le tournant de sa carrière : Pierce Brosnan étant encore sous contrat pour la série Remington Steele , il ne peut accepter le rôle de Bond et les producteurs contactent Timothy Dalton pour la troisième fois. Après que le rôle lui soit offert, il met deux semaines avant d’accepter. Il visionne tous les films de 007 et relit tous les romans de Fleming.

Le 7 août 1986, un communiqué dévoile à la presse que Timothy Dalton est le nouveau James Bond. Le tournage de Tuer n’est pas jouer commence le 29 septembre et Dalton décide d’interpréter 007 en étant plus près de Sean Connery que de Roger Moore. Bien accueilli des fans, son interprétation est pourtant sujet à critique dans la presse.

Après un rôle dans Hawks, Dalton commence avec Vanessa Redgrave les répétitions d’une pièce qu’il veut depuis longtemps remettre au goût du jour A touch of the Poet d’Eugène O’Neill. La pièce est exceptionnellement bien accueillie.

Commence en 1988 le tournage de Permis de tuer qui donne l’occasion à Timothy Dalton de tenir sa promesse de revenir à un Bond plus sérieux.

Après la sortie de Permis de tuer, des rumeurs circulent selon lesquelles d’autres acteurs sont envisagés pour le rôle. Dalton trouve ça amusant. En effet, un troisième film est prévu, et est même annoncé au festival de Cannes. Ce troisième Bond ne verra hélas jamais le jour en raison de problèmes de la production. Les années passent, le mur de Berlin tombe, l’URSS cesse d’exister et le futur de la franchise James Bond se pose avec un gros point d’interrogation

Timothy Dalton revient au théatre jouant dans Love letters avec une amie, Whoopi Goldberg, à Los Angeles. Ensuite il relève le défi d’interpréter Rhett Buttler dans la mini-série de CBS : Scarlett. En 1994, durant le tournage de Scarlett Timothy Dalton annonce qu’il a décidé de renoncer à son permis de tuer. Il note que son contrat de trois films avec Danjaq Productions a expiré en 1990, et que des poursuites judiciaires stoppent la pré-production de sa troisième mission.

Il explique dans un communiqué :

« Même si les Broccoli ont toujours été très clairs sur leurs intentions de me redonner le rôle dans le prochain Bond, j’ai d’ores et déjà pris cette difficile décision »

et les producteurs de répondre :

« Pendant ces huit dernières années nous avons toujours eu des relations très amicales avec Timothy. Il a assimilé le rôle de 007 à sa façon en le ramenant au style plus carré des premiers romans de Ian Fleming, à la grande satisfaction des publics du monde entier. »

Tout en continuant sa carrière au théâtre, Timothy Dalton n’en a pas pour autant fini avec le cinéma. Il tourne plusieurs films d’époque (The Informant en 1997, American Outlaws en 2001), un second rôle irrésistible dans Hot Fuzz de Edgar Wright et prête sa voix au hérisson de Toy Story 3.

Mais c’est surtout sur le petit écran que l’on continue à voir Timothy Dalton dans des rôles importants comme Doctor Who et Chuck. Depuis 2014, il partage le haut du casting de Penny Dreadful, aux cotés d’une ancienne Bond Girl, Eva Green, la série créée par Sam Mendes et John Logan.



Laisser un commentaire


Laisser un commentaire