Agent Fields (Gemma Arterton)

Film : Quantum of Solace

Le rôle

Miss Straberry Fields est une jeune femme travaillant au consulat britannique de Bolivie.

La jeune femme n’a pas beaucoup d’expérience, mais est bien décidée à remplir sa mission de faire repartir Bond d’où il est parti sans délai.

Le style de l’agent secret lui réserve tout de même certaines surprises, et après avoir fait plus ample connaissance, elle décide de prêter main forte à 007 lors de la réception organisée par Dominic Greene. L’aide qu’elle apporte à Bond lui sera cependant fatale, comme à tout ceux qui se mettent sur la route de Quantum.

Gemma Arterton

gemma

Issue d’un milieu très modeste, Gemma travaille dur pour se payer ses premiers cours d’art dramatique au théâtre Miskin dans son Kent natal à Dartford. Sa persévérance est payante : elle intègre la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art de Londres. L’issue de sa formation lui ouvre les portes de la télévision. Elle débute dans le téléfilm Capturing Mary, c’est définitivement le rôle de Kelly dans la comédie, très populaire outre-Manche, St. Trinian’s sortie en 2007, qui lui permet d’être repérée.

En 2008, EON entrevoit son potentiel et la fait figurer aux côtés de Daniel Craig et Mathieu Amalric dans Quantum of Solace. A seulement 22 ans, Gemma y joue une employée du MI6 chargée de ramener James Bond en Angleterre… Elle trouve une mort tragique, qui n’est pas sans rappeler celle de la golden girl, Shirley Eaton. En 2009, elle fait partie du riche casting de Good Morning England.

Mais c’est assurément 2010 qui est « son année », et lui permet de révéler la diversité de ses talents. Après le remake du Choc des titans de Louis Leterrier, aux côtés de l’acteur du moment Sam Worthington, elle joue le rôle de la princesse Tamina dans une seconde superproduction américaine adaptée d’un jeu vidéo bien connu Prince of Persia : Les Sables du temps de Mike Newell. Elle enchaîne avec les rafraîchissants et plus intellectuels La Disparition d’Alice Creed et Tamara Drewe de Stephen Frears. A à peine 24 ans, Gemma a prouvé toutes ses capacités, et ses dons à endosser les rôles les plus complexes. Fort de ses succès au box office, elle est désormais reconnue et bankable : tous les espoirs lui sont permis… James Bond aura été pour elle un tremplin international.

Elle alterne depuis les productions françaises (Gemma Bovery), les comédies romantiques (The voices, Song for Marion), les films d’actions (Runner, runner, Hansel et Gretel, chasseurs de sorcières) et même un film d’horreur (Byzantium)