Concert Bondien à Londres

A quoi ressemble la musique de James Bond quand elle est jouée par un orchestre symphonique, qui plus est dans la capitale du Royaume de l’agent secret ? Reportage !

Par Luc LE CLECH

De fort nombreuses fois, je me suis rendu à Londres, soit pour mon plaisir ou invité par Eon pour assister à un tournage ou rencontrer les ayants-droits de la série. Cette fois, c’était un mix des deux: mi-tourisme, mi-007. Pour voir notre marraine et assister à un concert exceptionnel du Royal Philarmonic Orchestra interprétant « The music of Bond ».

Je n’avais pas prévu de me rendre dans la capitale britannique. Mais, fort d’une pression internationale de mes homologues étrangers, je me suis laisse faire. Et, que c’est bon de se laisser faire ! Le Royal Albert Hall qui accueillait l’évènement est un endroit magique. Un temple, que dis-je, une arène dédiée à la musique, classique mais populaire (la se déroule chaque année une institution, la fameuse Night of the Prom’s). Immense mais chaleureux, ce gros pudding labyrinthique construit sous le règne de Victoria est doté d’une organisation impressionnante, une armada de personnes en uniforme rouge, prêtes a vous renseigner a tout instant. Inutile de vous dire qu’on est vite perdu dans ce type d’établissement. Surtout a l’entracte, ou femmes et hommes du public se précipitent dans les coursives circulaires pour descendre une pinte de bière (si !).

Carl Davis, le chef d’orchestre et compositeur americain, au look terriblement pop, alternant les tenues fluo, a adapté les 22 thèmes qui nous sont chers. Carl n’est pas un amateur. Mister Davis a en effet compose la musique de La femme du li