Eunice Gayson, First Lady


Paru dans Le Bond n°28

Paru dans Le Bond n°28

Film : James Bond contre Dr. No

Assise à une table de baccara, Sylvia Trench affronte James Bond… et perd. Mais elle ne s’avoue pas vaincue si facilement et décide de gagner son cœur. Eunice Gayson a ainsi été la première actrice à séduire 007. C’était il y a cinquante ans, dans Dr No. Cela méritait bien un coup de projecteur en cette période de commémoration.

Par Philippe Lombard

Elle a joué sur scène La Mélodie du bonheur, elle a traversé les plus grandes séries télé britanniques (Le Saint, Chapeau melon et bottes de cuir, Destination danger…), elle a participé à La Revanche de Frankenstein de Terence Fisher… et pourtant, on se souvient d’Eunice Gayson comme de la toute première James Bond Girl. Oui, la première, car elle tombe dans les bras de 007 bien avant Ursula Andress. Et c’est à elle que notre agent secret préféré se présente, la rendant ainsi éternelle puisque la réplique « Bond, James Bond » est une des plus mythiques du cinéma.
En juin 2005, à l’occasion d’une « journée James Bond » organisée aux studios Pinewood, Eunice Gayson revient sur cette célèbre scène et l’éclaire d’une lumière inédite.
Eunice Gayson is Sylvia Trench (4)« Sean était très modeste. Il ne pouvait pas croire qu’il avait eu le rôle ! La veille du tournage, il était dans mon appartement (il était très ami avec l’homme qui partageait ma vie) et il disait : « Oh mon dieu ! Ils doivent être dingues, je ne suis pas James Bond ! » Mais je lui disais qu’au contraire, il était le personnage et que c’était une grande chance pour lui. Nous avons alors levé notre verre (celui de Sean contenait du lait) et au moment de partir, je lui ai dit : « A demain, sur le plateau ! » Il m’a répondu : « Oui, à demain… » … et il tremblait ! Au matin, sur le plateau, je l’ai trouvé très calme. J’étais très impressionné. Nous tournons la scène du casino. Je joue ma réplique : « J’admire votre courage, monsieur… ? » Et lui : « Bond, Sean Bond. » Bon, on recommence. « J’admire votre courage, monsieur… ? » « Bond… » et puis plus rien ! On a recommencé un très grand nombre de prises. Je ne savais pas qu’il y avait autant de combinaisons entre « James Bond » et « Sean Connery » ! Ça a donné « Bond… Sean », « Connery… Bond », « James Connery… ». Les producteurs étaient sur le plateau. Il y avait une certaine tension, vu qu’on était au premier jour de tournage du premier James Bond. Et voilà qu’en plus, le type qu’ils avaient engagé ne savait pas dire « Bond, James Bond » !
Terence Young m’a alors demandé de l’emmener au bar et de boire un verre avec lui. Or, je ne buvais pas à cette époque, et Sean, très peu. Mais il a fallu que je me force à commander de l’alcool et Sean m’a suivie. J’ai commencé à être un peu pompette et lui aussi, et soudain, j’ai vu une lueur s’allumer dans son œil et je me suis dit : « Oh, mais James Bond vient d’arriver ! » (rires) Je lui ai demandé s’il voulait rejoindre le plateau. Il m’a dit « non » mais moi, je suis partie, donc il m’a suivie à nouveau. Terence Young paraissait très angoissé, priant intérieurement que l’acteur qu’il avait choisi réussisse à jouer correctement la scène. Il a lancé le moteur. « J’admire votre courage, monsieur… ? » « Bond, James Bond. » Tout le monde était soulagé et je crois que la lueur dans l’œil de Sean n’est jamais partie et qu’il a été un formidable Bond. »
 Eunice Gayson & Aston Martin DBS
Eunice Gayson est revenue dans le rôle de Sylvia Trench au tout début de Bons baisers de Russie à la demande de Terence Young, qui aimait l’idée que Bond aie une « régulière ». Malheureusement, l’arrivée de Guy Hamilton aux commandes de Goldfinger met fin à cette sympathique initiative. L’actrice, qui a surtout œuvré sur les planches, s’est alors consolée en donnant la réplique à John Steed, John Drake et Simon Templar…
lebondeunice

Laisser un commentaire


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :