[Evenement 2019] Rencontre avec Toshiro Suga


La chaleur était écrasante. Sans doute autant que dans la navette Moonraker ricochant sur l’atmosphère terrestre à la poursuite des sphères de gaz neurotrope. Pourtant, ils étaient nombreux à braver l’une des journées les plus chaudes de l’année, venant d’Espagne, d’Allemagne, des quatre coins de France et des Etats-Unis pour le rencontrer. Qui ? Toshiro Suga, alias Chang, assistant pour la première fois à une rencontre avec des fans, grâce à l’entremise du Club et à la persévérance de Jessy Conjat. Joëlle Pinglot et sa fille Florence reviennent pour nous sur cet événement.

Dehors, une chaleur étouffante. Mais qu’importe, nous avons rendez-vous avec Toshiro Suga, le méchant de Moonraker. Il est 13h20, l’heure d’entrer dans la salle récupérer badges, tickets pour les photos à dédicacer et d’acheter quelques billets de tombola… on ne sait jamais ! Luc Le Clech, notre président, annonce l’arrivée imminente de notre invité. Intense émotion ! Tout le monde se lève. Pas si méchant, Toshuro, plutôt sympa, bien reconnaissable avec ses quelques cheveux blancs en plus.

Sur la scène, il est entouré de Philippe Lombard, pour lui poser des questions, et d’Éric Saussine, chargé de la traduction pour les nombreux adhérents étrangers présents dans la salle. Toshiro a plein d’anecdotes. Notamment celle où il avait prévu de rejoindre sa fiancée au Canada, juste au moment où, contacté pour jouer le rôle de Chang dans Moonraker, il avait failli refuser. Il nous parle aussi des affreux chiens, qui avaient été difficiles à gérer, ce n’était pas les meilleurs spécimens… Nous avons vraiment apprécié sa simplicité, sa gentillesse, sa patience pour les autographes et son humour.

L’après-midi intense se poursuit avec la montée sur scène de Laurent Perriot, Guillaume Evin et leur éditrice pour nous présenter le thème de leur prochain livre à paraître en novembre 2019. Tout un programme : les lieux des tournages de James Bond en détails. Ils nous promettent de revenir pour notre AG en fin d’année avec leur ouvrage que nous pourrons faire dédicacer.

Pas de temps mort donc. Dommage que la climatisation ne soit pas au rendez-vous ! Il ne faudrait pas s’endormir, d’autant qu’à l’écran l’équipe du Club va maintenant nous projeter un court-métrage de 15 minutes, Uberstar, avec dans les rôles principaux Luc Le Clech, Philippe Lombard et Richard Sammel réalisé par Éric Saussine et avec la collaboration de Jessy. L’histoire de deux gardes du corps qui doivent se faire embaucher chez Richard Sammel, un acteur colérique, bizarre, et quelque peu effrayant. Film surprenant, ambiance Tontons flingueurs, avec du suspense, de l’humour avec de bonnes reparties, déroutant par moment. Je ne m’attendais pas à cela, félicitations au réalisateur.

Vient enfin le moment tant attendu, du moins par nous : le tirage de la tombola ! Aurons-nous de la chance ? Oui ! Ma fille Florence gagne le premier prix : un stage d’Aïkido avec Toshiro Suga en personne. Quelle chance et surtout quel honneur ! Notre rencontre avec notre invité s’achève ensuite avec une coupe de champagne Bollinger.

Quel beau moment ! Nous avons apprécié la variété des invités, le programme a été respecté, sans temps mort et nous a aussi permis de discuter avec les adhérents et d’apprendre de nouvelles choses sur le monde de James Bond. Merci à toute l’équipe pour la préparation de cet évènement, et, ce malgré la chaleur torride. A quand la prochaine après-midi rencontre ?É

Le saviez-vous ?

Toshiro Suga a livré aux participants quelques anecdotes sur le tournage :

  • A l’origine, Toshiro a passé un essai sans trop y croire. Finalement, il a été engagé.
  • Il ne savait pas que le rôle était si important, sans quoi il n’aurait sans doute pas accepté !
  • C’est la scène de la centrifugeuse qu’il a tournée en premier. Il avait été impressionné par ce décor de Ken Adam.
  • A la fin de la scène, son personnage devait faire un grand sourire. Mais cette réaction est purement chinoise. Toshiro a alors proposé une réaction plus menaçante, qui a été retenue par Lewis Gilbert.
  • Selon le temps de présence à l’écran, son nom devait apparaître en 5e position au générique (derrière Moore, Chiles, Lonsdale et Kiel). Mais Emily Bolton (Manuela) et surtout Corinne Cléry, via leur agent, lui ont chipé quelques places.
  • D’après Toshiro, les deux dobermans qui jouent les chiens de Drax n’étaient pas très bons acteurs.
  • Si la plupart des scènes censées se tourner à Venise ont été réalisées en studio, Toshiro s’est quand même rendu en Italie. Mais pour une courte scène de quelques secondes, la tête dans le piano, il a tourné seulement une poignée d’heures et a dû rester plus d’une semaine sur place.


Laisser un commentaire


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :