GEORGE LAZENBY : Une journée à Londres avec celui qui fût une seule fois JAMES BOND !


GEORGE LAZENBY : Une journée à Londres avec celui qui fût une seule fois JAMES BOND !

Mars 2019, avec Eric Saussine nous nous rendons à Londres. Programme du week-end : interviewer James Bond Himself aka George Lazenby !

Depuis 2018, Eric Saussine et moi-même nous sommes donné 1 objectif : offrir une interview exclusive dans chaque numéro du Le Bond. Promesse tenue sauf pour quelques numéros exceptionnels ! Mais en 2019, on tente le tout pour le tout. Pour les 50 ans d’AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE, nous voulons interviewer JAMES BOND, en la personne de George Lazenby ! Le temps presse, le numéro est prévu pour avril. Nous contactons donc son agent, notre ami suédois Anders Frejdh. Il nous invite donc à venir à Londres la veille de la Comic-Con londonienne de 2019, à laquelle George participe.

Nous atterrissons donc la veille de l’interview à l’aéroport d’Heathrow, plutôt excités à l’idée de rencontrer un acteur ayant incarné 007. C’est le premier acteur à avoir interprété le personnage que je pourrais approcher de près (si j’enlève le fait d’avoir vu Daniel Craig en vrai à l’avant première de SPECTRE). Nous passons donc la soirée dans un pub local, en préparant cette interview qui doit avoir lieu de bon matin. Nous avons souvent entendu dire que George Lazenby n’est pas quelqu’un de facile, et que potentiellement nous pourrions être déçus par cette rencontre s’il devait être désagréable. C’est donc avec une petite pression sur les épaules que nous rentrons à l’hôtel en attendant la journée du lendemain.

Nous nous levons vers 8h, avec une interview prévue aux alentours de 10h. La caméra et l’appareil photo sont chargés, les questions préparée, nous attendons donc le feu vert d’Anders pour aller à l’hôtel où George se trouve, qui est juste à côté du notre. à 10h nous n’avons toujours pas de nouvelles, George n’est pas encore prêt. Notre ami et spécialiste anglais, Ajay Chowdhury, nous rejoint pour patienter et se rendre en même temps que nous voir Lazenby. Une heure plus tard, nous nous rendons donc à l’hôtel. Nous souhaitions faire ça dans le restaurant de l’hôtel, mais la mise en place faisait du bruit et nous pourrions être potentiellement dérangés par les clients qui viendraient manger. Anders nous propose donc de faire l’interview dans sa chambre. Mais George est déjà en bas, casquette sur la tête, un papy sympa à vue d’oeil qui nous demande comment nous allons. Un premier contact très agréable. Nous montons donc à l’étage pour passer aux choses sérieuses.

C’est donc en toute simplicité que George s’installe sur une chaise, dans la petite chambre, pendant que nous installons la caméra. Nous n’avons pas le temps de finir de nous installer que George, tout détendu, se lance déjà dans une discussion sur sa rencontre avec Bruce Lee. Heureusement j’avais déjà lancé l’enregistrement de la caméra et nous ne ratons rien de ces histoires. L’interview aura durée un peu plus d’une heure, pas mal de choses déjà entendues, et quelques détails croustillants sur la vie qu’il menait dans les année 60. Il accepte de nous signer 2/3 photos et prend la pose avec nous. La journée aurait pu s’arrêter là.

Mais Anders nous propose d’aller ensemble dans le centre de Londres, car George doit rencontrer des amis dans l’après-midi. Nous embarquons un peu tassé dans un Uber, Lazenby à l’avant, en direction de Londres. C’est l’occasion pour George de nous raconter quelques histoires drôles et certaines un peu plus salaces en route. Une fois arrivés, nous sommes en avance, nous nous rendons donc dans un pub, histoire de boire une bière en attendant que les amis de George arrivent. Au final nous boirons 2 bières, en compagnie de 007, qui nous parle de tout et de rien, en toute simplicité. Nous aurions été avec une vieille connaissance que ça aurait été pareil. Nous avons donc eu le plaisir de rencontrer un gars très simple et sympathique, sans aucune difficulté. Est-ce que nous avons eu plus de chance que d’autres ? Probablement.

Mais est-ce que c’est pas le rêve de tous les fans, de pouvoir boire une bière en compagnie de James Bond ?

Une fois George parti, nous aurons le plaisir de passer la fin de la journée avec Anders et Ajay, ce dernier nous faisant une visite très précise de l’histoire Londonienne de James Bond, et nous rencontrons deux amis d’Ajay, fans de 007 et employés de l’expo BOND IN MOTION, qui nous invitent à y aller le lendemain. Nous profitons donc le jour suivant de revoir cette exposition, une dernière fois sans le savoir avant la fermeture définitive, puis l’après midi nous avons nos avions, il est temps de rentrer à la maison, et de travailler sur la retranscription de cette interview. Mais ce qui restera surtout,  c’est le souvenir d’une journée Bondienne surprenante et inoubliable.

Jessy Conjat

Les premières minutes de l’interview sont disponibles sur notre chaine YOUTUBE (abonnez-vous) :


Laisser un commentaire


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :